Etats généraux du second degré

vendredi 26 octobre 2012
par  Emmanuelle Mariini, Leslie Pellegri
popularité : 97%

SYNTHESE DE L’ACADEMIE DE CORSE

Généralités
-  Le point central est de limiter les effectifs (24 élèves par classe et 18 élèves par groupe).
-  Avoir des heures de concertation régulières prévues dans les emplois du temps.
-  Prévoir une revalorisation salariale et ce pour l’ensemble des personnels.
-  Les enseignants sont contre la multiplication des tâches annexes, chronophages, qui éloignent du cœur du métier et qui débordent sur les tâches d’autres catégories de personnels.
-  Ils tiennent à rappeler l’importance du travail des CO-Psy et des CPE.
-  Trop d’autonomie des chefs d’établissement : il faut renforcer le contrôle du CA sur leurs actions.
-  L’autonomie des établissements met en avant le désengagement de l’Etat et génère des disparités au sein des territoires, face à l’ENT par exemple.
-  Renforcer le pôle vie scolaire avec, en plus des CPE, des personnels titulaires formés.
-  Manque de moyens pour le renouvellement des manuels.
-  Pour les personnels, rester sur une double évaluation, plus régulière, prévoir un barème progressif pour ceux qui ont un retard d’inspection.
-  Prévoir une entrée dans le métier plus progressive.

Collège
-  Rejet du LPC et du socle commun.
-  Généraliser l’ATPE aux autres niveaux et aux autres matières.
-  Rejet de la bivalence.
-  Crainte de la journée maximum à 5h en 6ème (12 semaines de cours en moins égal risque de diminution des horaires des disciplines ou disparition de certaines).
-  Refus de l’externalisation des disciplines.
-  Accès à la culture pour tous : démocratisation de l’accès aux pratiques artistiques et culturelles.
-  Incohérence des programmes, trop lourds, et fossé entre les programmes et l’épreuve du DNB : il faudrait une remise à plat des programmes, que les programmes soient allégés (permettant de revenir sur des notions déjà étudiées dans les niveaux précédents) et rédigés dans une cohésion inter disciplinaire.
-  Question : comment mieux gérer les élèves qui posent des problèmes de comportement ? Avec quels moyens et quels dispositifs ?

Lycée
-  L’accompagnement « personnalisé » ne l’est en rien puisqu’il a lieu la plupart du temps en classes entières (lié à la pauvreté de la DHG) , c’est devenu un outil de management, la variable d’ajustement des emplois du temps.
-  Le tutorat est un dispositif supplémentaire inefficace qui vient se rajouter au rôle du professeur principal et du CPE. Pas de formation pour assurer le tutorat, pas d’heures de concertation et un coût élevé par rapport aux résultats obtenus.
-  Il faut renforcer et se recentrer sur les disciplines en arrêtant la dispersion : accompagnement personnalisé, enseignements d’exploration, ECJS, ...
-  Concernant les enseignements d’exploration, nécessité de l’évaluation formative et sommative pour que les élèves puissent se situer.
-  Les séries générales (S, ES et L) sont déséquilibrées.
-  Problème de la STI et des enseignants « reclassés » sans formation.
-  Il faudrait une formation à l’orientation aussi bien pour les parents que les élèves



Agenda

<<

2017

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois